Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


L’allocation du prix d’acquisition ou le Purchase Price Allocation (PPA)

Les décisions d’acquisition de nouvelles activités ou entités sont étroitement liées aux modes de valorisation retenus. Dès lors, les dispositions comptables applicables en la matière méritent une attention particulière tant en amont du processus d’acquisition qu’ultérieurement. Embûches et opportunités sont inhérentes à l’exercice d’allocation du prix d’acquisition aux actifs et aux passifs de la cible. L’objectif de ce cahier technique  est de contribuer à une meilleure connaissance de ces éléments et de mettre en exergue les sujets les plus délicats, tels que la valorisation des actifs incorporels et les conséquences du PPA sur les résultats futurs.

Jean-Louis MULLENBACH – Vice-président de l’Académie des Sciences et Techniques Comptables et Financières – Associé BM&A, Membre de Baker Tilly

Les entreprises ont ainsi intérêt à mettre en œuvre une véritable stratégie comptable et à anticiper les conséquences des contraintes comptables et financières du PPA le plus en amont possible dans leurs processus d’acquisition. L’objectif est de transformer le « cauchemar comptable » du PPA en une opportunité de façon, à améliorer non seulement la qualité et la fiabilité des prévisions de résultats, mais surtout le processus de fusion-acquisition, en justifiant plus précisément le prix d’acquisition et en améliorant la communication sur la transaction. Ce guider s’attache à identifier le cadre et les enjeux du PPA, à proposer une approche méthodologique, à déterminer le coût d’acquisition, à identifier les actifs et passifs de la cible à évaluer, à approfondir les approches d’évaluation susceptibles d’être retenues et à promouvoir les bonnes pratiques.

Ont contribué à la rédaction de ce guide : Pierre Astolfi et Sonia Bonnet-Bernard, Ricol Lasteyrie ; Jean-Philippe Bertin, Conseil Audit & Synthèse ; Jean-Pierre Colle, Grant Thornton ; Frédéric Dunod, Dassault Systèmes ; Olivier Grivillers, Constantin ; Patrick Iweins, Advolis ; Yves Lansoy, Eiffage ; Jean-Louis Mullenbach, Bellot Mullenbach & Associés ; Selma Naciri, CSOEC ; Alain Préel et Yoan Busnel, PTBG ; Nicole Rueff, Savoir-Faire & Cie et Edouard Salustro, Cabinet Salustro.

Bonne lecture.

L’allocation du coût du regroupement aux actifs et passifs de la société acquise

Jean-Louis MULLENBACH – Vice-président de l’Académie des Sciences et Techniques Comptables et Financières – Associé BM&A, Membre de Baker Tilly

Répondre à ce commentaire

Vous devez être connect pour déposer un commentaire.