Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


Hausse de 24% des opérations mondiales de fusions et acquisitions

Le Deal Flow Indicator™  (DFI) d’IntraLinks du premier trimestre 2011 a été rendu public aujourd’hui et fait état d’une augmentation de 24 % des activités transactionnelles mondiales de fusions et acquisitions par rapport au premier trimestre 2010. Chaque région a en effet connu une hausse des activités transactionnelles sur douze mois comparativement à l’année 2010, soit l’Amérique latine (39 %), l’Europe/Moyen-Orient/Afrique (26 %), l’Asie-Pacifique (22 %) et l’Amérique du Nord (21 %).

« Malgré la pression sur le dollar américain et le climat politique incertain, il est très encourageant de voir que le marché nord-américain progresse à la fois de façon séquentielle et en glissement annuel », affirme Matt Porzio, vice-président au marketing des produits de fusions et acquisitions chez IntraLinks.

Laurent LELOUP – CFO News by Finyear

Toutefois, le DFI d’IntraLinks a révélé que la croissance régionale était demeurée stable ou avait diminué au T1 2011 par rapport au T4 2010 à l’exception de l’Amérique du Nord, qui a connu une augmentation séquentielle de 12 %.

« Différents facteurs régionaux tels que les problèmes d’endettement non résolus sur certains marchés européens, la réorientation des environnements réglementaires et les retombées du désastre au Japon ont également un impact sur le flux transactionnel. Or, il est très important de reconnaître la hausse sur douze mois dans l’ensemble des régions comme un indicateur positif, et nous devons comprendre que nous sommes essentiellement revenus aux mêmes niveaux d’activité qu’avant la crise », ajoute-t-il.

Contrairement à l’Amérique du Nord, les autres régions ont affiché quant à elles des diminutions séquentielles : Amérique latine (1 %), Europe/Moyen-Orient/Afrique (8 %) et Asie-Pacifique (22 %).

IntraLinks est un important fournisseur mondial de salles virtuelles de documentation en fusions et acquisitions depuis plus de dix ans, offrant une plate-forme en nuage qui accélère les transactions du début à la fin du processus. Le Deal Flow Indicator d’IntraLinks est calculé en utilisant le volume total des échanges IntraLinks qui ont été proposés par des équipes d’affaires ayant amorcé des projets lors du trimestre précédent. Les résultats sont ensuite analysés par région, puis comparés aux périodes précédentes. Ce rapport repose sur des observations et des interprétations subjectives des activités transactionnelles de fusions et acquisitions. Il ne doit pas être utilisé comme indicateur du rendement économique ou des résultats d’exploitation d’IntraLinks pour quelque période passée ou future que ce soit.

Laurent LELOUP – CFO News by Finyear

Répondre à ce commentaire

Vous devez être connect pour déposer un commentaire.