Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


Archive de "septembre, 2011"

Les énergies renouvelables attirent peu les dirigeants de PME françaises

Vendredi, septembre 23rd, 2011

Malgré les impacts du Printemps arabe sur le prix du pétrole, seulement 35 % des dirigeants de PME françaises seraient favorables à investir davantage dans le marché des énergies renouvelables.

Alors que les récents événements au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et leurs conséquences sur le prix du baril relancent le débat au niveau mondial sur les énergies renouvelables, une étude de Grant Thornton (menée par Experian Business Strategies Ltd. auprès d’un panel de 11 000 entreprises privées, à travers 39 pays représentant plus de 80 % du PIB mondial), indique que seulement 35 % des dirigeants d’entreprises françaises interrogés seraient plutôt favorables à investir dans les énergies renouvelables (contre 41% qui ne l’envisagent pas), soutenant ainsi les efforts du gouvernement.

La position de la France s’inscrit dans la lignée de l’opinion majoritaire européenne (38 % pour et 46 % contre).

Laurent LELOUP – Responsable rédaction Finyear

(suite…)

Capital investissement – Opportunités de croissance à l’horizon 2012

Vendredi, septembre 23rd, 2011

XERFI vient de publier une étude approfondie, après plusieurs semaines d’enquêtes et d’analyses, sous le titre : « Capital investissement – Opportunités de croissance à l’horizon 2012, paysage concurrentiel et forces en présence ».

Voici quelques-uns des principaux enseignements de cette analyse de 100 pages :

Sérieusement secoué par la crise, le secteur du capital investissement se remet peu à peu. Le retour à des jours meilleurs pour les professionnels s’est confirmé au cours des premiers mois de 2011 avec la reprise des LBO, principaux moteurs du marché. Sans oublier que les problématiques de transmission d’entreprises et le retour des cessions seront aussi générateurs d’affaires. Entre les acteurs financiers qui se désengagent du secteur et ceux qui au contraire y consolident leurs positions, le capital investissement est également en pleine effervescence.

Laurent LELOUP – Responsable rédaction Finyear

(suite…)

Quand la Turquie se réveillera

Lundi, septembre 19th, 2011

Au XIXème siècle, l’Empire Ottoman (la Turquie d’hier) Ă©tait considĂ©rĂ© par tous les observateurs,  comme « l’homme malade de l’Europe ». Après avoir Ă©tĂ© du cotĂ© des vaincus lors de la première guerre mondiale, l’empire ottoman a Ă©tĂ© dĂ©pecĂ© de tous ses territoires « non – turcs », pour donner vie, quelques annĂ©es plus tard (1923), Ă  la RĂ©publique de Turquie, laĂŻque et relativement homogène, en termes ethniques (1), sous la fĂ©rule d’AtatĂĽrk, PrĂ©sident autoritaire,  jusqu’à sa mort en 1938. Depuis la seconde guerre mondiale, la Turquie a Ă©tĂ© relativement discrète, adhĂ©rant  d’abord Ă  l’OTAN, puis signant un accord commercial avec la CEE (qui a prĂ©cĂ©dĂ© l’Union EuropĂ©enne). Depuis quelques annĂ©es Ankara a posĂ© sa candidature Ă  l’entrĂ©e dans l’Union EuropĂ©enne, candidature qui  soulève de nombreuses polĂ©miques, que ce soit au niveau intĂ©rieur (pour l’instant une majoritĂ© de turcs est favorable Ă  l’entrĂ©e, mais ce pourcentage est en voie de diminution) ou au niveau europĂ©en (il n’y a pas de consensus sur ce sujet) et les nĂ©gociations entre l’Union EuropĂ©ennes et la Turquie avance lentement.

 Bernard MAROIS – Professeur EmĂ©rite HEC PARIS- PrĂ©sident d’Honneur CLUB FINANCE HEC

(suite…)