Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


Le financier dans le nuage

Quand l’e-business a vu le jour tout le monde pariait que l’on avait à faire à un slogan de plus, un coup de pub, à un effet de mode, après quelques années de développement et d’usage nous constatons qu’il est devenu incontournable. Aujourd’hui on nous parle du cloud, du cloud computing, de l’informatique dans les nuages.
 
Quel financier n’a pas utilisé ou n’utilise pas une adresse Gmail via un navigateur internet (Internet Explorer, Firefox, Chrome, etc…) ? C’est déjà du cloud. Lorsque Salesforce.com, acteur de la gestion de la relation client (GRC/CRM) dans le nuage, et Intuit, poids-lourd américain dans le domaine des solutions de gestion financière, conclurent un partenariat au printemps 2011 pour proposer la Finance en mode Cloud aux TPE et PME ce n’était certes pas pour offrir un service de plus aux entreprises mais bien pour conquérir un nouveau marché en pleine expansion…

 
Laurent LELOUP – Responsable rédaction Finyear

 Aujourd’hui de nombreux éditeurs proposent des solutions dédiées gestion financière « dans les nuages ». Avec l’internet à haut débit et les nouvelles infrastructures réseaux le cloud est la dernière étape de l’externalisation des serveurs, des sauvegardes et des applications. IBM, SAP, Microsoft, etc…pour ne citer qu’eux sont très actifs sur le Cloud et les éditeurs de solutions verticales type gestion financière ne sont pas en reste…
 
Il est vrai que cloud offre de nombreux avantages :
- vous payez en fonction de votre usage et de vos volumes
- vous accédez à vos applications n’importe où et n’importe quand via un navigateur web
- vous n’investissez plus dans des serveurs et n’avez plus à gérer l’infrastructure informatique
- ….et mobilité oblige vous pouvez vous connectez via un mobile ou une tablette.
 
Autre exemple : Orange Business Services annonce ce jour avoir complété sa gamme de solutions de cloud computing avec un nouveau service d’accès distant sécurisé au réseau et aux données de l’entreprise à partir de tous types de terminaux – ordinateurs portables, smartphones et tablettes – et via tout type de connection réseau (WiFi, 3G ou DSL) ». Sa commercialisation en France est prévue courant 2012.
 
De quoi démocratiser encore un peu plus l’usage du cloud dans l’entreprise et permettre aux financiers d’avoir accès à des « softwares » sans les soucis du « hardware ».
 
Un récent rapport d’Aberdeen Group précise « …Étant donné les obligations de reporting financier actuelles et futures, notamment l’IFRS (International Financial Reporting Standards) ainsi que les responsabilités supplémentaires imposées aux entreprises par de nouvelles dispositions réglementaires alors que la reprise économique se confirme et entraîne une multiplication des fusions, les entreprises doivent impérativement disposer de solutions simples et flexibles leur permettant de respecter ces exigences…. »
 
Et vous qu’en pensez-vous ?
 
Laurent LELOUP – Responsable rédaction Finyear

Répondre à ce commentaire

Vous devez être connect pour déposer un commentaire.