Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


Le CFO est-il le boss du CIO ?

Il n’est un secret pour personne que dans la plupart des entreprises, tout le monde reporte auprès du CFO-DAF, quels que soient les modes d’organisations internes.

Si le CFO est traditionnellement le gardien de l’avenir financier de l’entreprise, voire de son avenir au sens large, l’importance croissante de la technologie implique que le boss du CIO-DSI a aussi le pouvoir et est ainsi encore plus responsable de la façon dont l’entreprise fonctionne.

Le CFO est-il toujours bien armé pour cette lourde tâche ?

Il semble que la plupart des CFOs croient qu’ils le sont. Un sondage, en janvier dernier, au sein d’un groupe de CFOs sur LinkedIn US a posé la question : « Est-ce une bonne idée que le CIO (directeur informatique) rende compte au CFO (directeur financier) ? ». La réponse fût un écrasant OUI à 67%.

Ainsi nous pourrions conclure en affirmant que c’est une bonne idée parce que beaucoup d’entreprises pratiquent de cette manière et que compte tenu de l’influence et de l’importance de la finance dans la plupart des organisations ainsi que de la volatilité de l’économie des quatre dernières années, il semble logique de procéder ainsi.

Laurent LELOUP – Finyear

Par contre dans la pratique c’est peut être plus problématique

En effet, dans la plupart des entreprises, l’informatique n’est pas seulement un centre de coûts, c’est aussi un outil stratégique à manier avec précaution et de façon experte par des personnes qui comprennent tout son potentiel. Un CFO avisé sera également conscient du fait que l’informatique génère souvent des dépassements de budgets, des promesses non tenues et une incroyable complexité qui souvent déroute le plus avisé des gestionnaires calés sur le sujet…d’où l’importance du CIO…

Ceci nous conduit à penser que si l’entreprise souhaite engager et réussir sa transformation technologique, le meilleur ingrédient sera, sans nul doute, la capacité du CFO et du CIO à travailler ensemble avec confiance et respect.

De nos jours peu de couples en entreprise sont aussi indispensables que celui issu de l’union de la finance et de la technologie.

Comme toute bonne alliance, les participants ont besoin de bien communiquer, de respecter les forces et faiblesses de l’autre et de favoriser la croissance et la stabilité.

Et vous quelle est votre relation avec votre partenaire technologique ?

Laurent LELOUP – Finyear

Répondre à ce commentaire

Vous devez être connect pour déposer un commentaire.