Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


Bercy va utiliser le datamining pour déceler les fraudes (article FINYEAR)

La direction générale des finances publiques qui dépend du Ministère de l’Economie et des Finances français située à Bercy va expérimenter pendant 6 mois un traitement automatisé de lutte contre la fraude fiscale. La CNIL a donné son feu vert le 6 mars 2014.

Baptisé « ciblage de la fraude et valorisation des requêtes », le traitement est basé sur du datamining qui exploitera les données issues d’un entrepôt de données issues de onze traitements différents (ADELIE, MEDOC, FNDP, Obligation déclarative des domiciliantes, BODACC, REBECA, TSE, SIR, ALPAGE, COMPAS (présence d’un compte bancaire à l’étranger – O/N) et SIRIUS-PRO). Les données à caractère personnel (identification des personnes physiques et éléments de situation professionnelle et économique, identification des entreprises et éléments de situation professionnel et économique, informations d’ordre économique et financier des entreprises) sont également intégrées. Statistiques et algorithmes viseront à modéliser des comportements pour identifier ceux qui sont suspects.

Pour lire la suite de l’article FINYEAR

 

Répondre à ce commentaire

Vous devez être connect pour déposer un commentaire.